Jour 23 : départ

L’horaire de l’avion et le choix de Haneda plutôt que Narita font que nous n’avons pas eu besoin de l’habituelle dernière nuit à l’hôtel à côté de l’aéroport, ni de nous dépêcher outre mesure.
Nous quittons la maison vers 9h30, avec deux valises et deux sacs de sport, soit deux sacs de sport de plus qu’à l’aller : le linge sale prend décidément une place folle, mais il faut dire que nous ramenons également le cadavre d’une grand bouteille de saké pour notre collection.
On pourrait en discuter lors d’un dîner, mais cela décore façon « couleur locale » notre cuisine et nous remémore bien des choses : la nostalgie n’est peut-être plus ce qu’elle était, le souvenir si.
Voyage tranquille vers Haneda malgré l’encombrement, nous levons l’énorme doute sur la répartition du poids des bagages dès l’arrivée, grâce à une balance sympathiquement à disposition dans le hall : quasi sans faute, nous n’avons qu’un kilo et demi à déplacer !
Nous nous sommes grandement améliorés depuis Kushiro 🙂
Le retour se passe beaucoup mieux que l’aller : aucun retard et siège economy premium, autrement plus confortable que le siège éco de base, placé juste avant une séparation en dur, donc avec beaucoup de place pour les jambes.

Au revoir le Japon, peut-être à l’année prochaine si on trouve quelque chose d’économique ou des compagnons de voyage pour diviser les frais.

A l’heure actuelle le prochain voyage prévu était Kyushu, en groupe de 6 sur 4 semaines à l’été 2020 : vues les températures, nous allons nous rabattre sur Hokkaido.
Souvenir de mai 2012, Mymy et moi avons hâte d’y retourner !