Jour 31 : retour à Narita, shinkansen et mont Fuji

Nous quittons donc Nagoya, plutôt enchantés par cette ville et les possibilités qu’elle offre.
Il est maintenant temps de regagner le dernier hôtel, avant le vol de retour, à Narita.
Voyager sans bagage est un plaisir, mais j’en ai déjà parlé.
Par contre, j’espérais que nous verrions le mont Fuji, mais nous ne pûmes que l’apercevoir la tête dans la brume (il est décidément assez timide).
Après quelques heures de périple, nous arrivons à Narita, où nous retrouvons nos marques : l’hôtel APA (et nos bagages), le restaurant de brochettes où nous avions passé le dernier dîner en novembre 2013, mais sans secousse sismique cette fois 🙂
Pour le reste, rien de bien particulier à part les joies d’un vol retour…

A bientôt le Japon ?
Nous aimerions bien visiter Kyushu, la mer intérieure – dont la vue depuis la ligne de train entre Okayama et Takamatsu nous avait enchantés en 2011 – ou encore Shikoku et son pélerinage des 88 temples.
Sinon la côte Nord du Chugoku, et retourner à Hokkaido, en automne.
En tous cas quelque chose plutôt hors des villes, et en autotour, en groupe : Marilyne, Laurent ? 🙂
Pour l’instant, nous n’envisageons rien pour 2017, le temps de budgéter et planifier.