Jour 10 : le chateau n’a rien perdu de son charme, ni le jardin de son éclat

06h20 : le taxi nous attend dans la ruelle et nous conduit tel un chauffeur de maître – tous les virages furent pris à vitesse constante – à la gare de Kyoto, pour y prendre le premier Limited Express Super Hakuto à 07h06, en direction de la ville de Himeji (姫路市).
Notons que ce train relie Tottori (鳥取市), ville au bord de la mer du Japon qui a pour moi la particularité d’être la ville du mangaka Jirō Taniguchi (谷口 ジロー), et ses wagons sont d’ailleurs décorés avec des planches de l’auteur.
Après 1h30 de trajet tranquille, nous arrivons et prenons instinctivement le trajet « habituel » : sortie Nord, tout droit 🙂

Himeji recèle deux joyaux à elle toute seule : son chateau Himejijo (姫路城), qui vient de retrouver sa splendeur d’antan après des années de travaux de réfection, et son jardin Kōkoen (好古園).

La restauration est magnifique et le jardin est toujours aussi joli, d’ailleurs le succès est au rendez-vous et nous avons bien fait de venir pour l’ouverture : le nombre de visiteurs simultanément dans le chateau est évidemment limité, et nous avons entendu pendant notre visite l’annonce comme quoi cette limite était déjà atteinte.

<>

Gallerie photos

<>

Gallerie photos

<>