50mm de Kyōto : un voyage inattendu

Voyager au Japon édition 2015 : 2 semaines à Kyōto (京都) dans une maison de location, en famille avec mon papa, le Babichou, Mymy et moi.
Bon ça c’était initialement, parce qu’un « imprévu administratif » nous a contraint à devoir laisser le Babichou aux bons soins de sa Tata (merci encore !), ce qui ne l’a pas chagriné une seconde à vrai dire, ce qui nous a tout de même bien réconfortés.
L’idée est de profiter de Kyōto entre Sakura (les cerisiers en fleurs) et la Golden Week (semaine de congés « obligatoires » où les gens voyagent souvent dans leur ville d’origine), pour faire découvrir le Japon à mon papa et parce que cela fait déjà 4 ans que nous ne sommes pas venus dans la capitale culturelle, mais comme nous y venons pour la quatrième fois, avec une envie de sortir des sentiers battus.
Accessoirement, je sors de deux mois et demi de double hernie L4 – S1, qui se remettent à peu près quand ça leur chante, alors le train adopté sera plutôt celui de sénateur que le Shinkansen, avec notamment une réduction drastique du matériel photo emporté : je tente l’expérience d’une approche différente, pour tenter de faire des photos différentes de cette ville que j’ai déjà beaucoup photographiée, avec en tout et pour tout un boitier (Nikon D600, modèle sans poussière 🙂 ) et un objectif (Nikon 50mm f1.4D).
Ce sera donc 50mm de Kyōto (50ミリメートル京都) et on verra bien ce que ça donne, mais je ne m’inquiète pas trop : après tout, on est venu pour flâner, bien manger et boire du bon sake 🙂