Jour 13 : ce n’est – encore – qu’un au-revoir

Dernière journée avant le départ, consacrée au retour à notre point de départ (Kushiro), afin de rendre la voiture à 17h, prendre l’avion de ligne intérieure vers Tokyo en soirée, dormir à l’aéroport de Haneda (équivalent de Orly), avant un transfert le lendemain matin vers Narita (équivalent de Roissy) et le retour vers Paris dans le vol de 12h55.

Le petit-déjeuner est donc cosmopolite : Suède, Danemark, Suède/Danemark, Suisse (francophone), Suisse (francophone), Espagne (Catalogne), Espagne (Catalogne), France, France, Japon.
On notera que la francophonie tire son épingle du jeu 🙂
Au début, personne ne dit rien, mais il faut dire qu’une bonne moitié d’entre-nous est encore dans le pâté, et puis le petit-déj est tellement bon…
Les langues se délient sur la fin avec rétrospective de la veille, programme du jour, ainsi que des questions plus globales sur « la place du loup », la présence de l’ours, la région en été, la diversité faunale de nos pays respectifs.

Fin de paquetage, le temps des au-revoir : nous reviendrons de toutes façons.
En route pour l’ouest et une étape de 140 km, soit environ 3h : nous prenons notre temps et la vitesse autorisée oscille entre 40, 50, et 60 km/h.
Le temps est clément : pas de précipitations, routes dégagées, on sent une différence par rapport à notre arrivée et les 1 à 2 mètres de neige sur les bas-côtés.

Le programme du jour est plutôt consacré au shopping souvenir, et la pêche s’avère fructueuse.

Remise de la voiture un peu avant 17h : nous n’avons même pas à nous occuper du plein et du lavage, tout est fait sur place et le plein n’est pas surfacturé.

A l’aéroport, petite séance de défragmentation des valises : la première pesée répartissait 27.4 contre 19.8 ; la deuxième sera la bonne avec 22.8 contre 23.4.
Nous avons alors le temps de refaire un peu de shopping souvenirs, regarder l’exposition de photos (certaines sont superbes) et dîner tranquillement, avant de prendre l’avion pour Tokyo.
Nous arrivons vers 23h, dans un terminal vide et où nous galérons comme pas permis pour trouver l’hôtel 🙂
Nous finissons par y arriver et savons d’ores et déjà que la nuit sera aussi bonne que courte : départ le lendemain à 8h pour rejoindre l’autre aéroport, soit environ 1h40 de train, et décoller à 12h55.

Le voyage aura été vraiment extraordinaire, avec des paysages incroyables, un quasi carton-plein sur les espèces que nous voulions voir (ne manque que le ketoupa de Blakiston), un temps quasi parfait avec abondance de neige au sol, mais une seule journée de précipitations et aucune tempête, contrairement à la semaine précédent notre arrivée.
Nous nous sommes également régalés tout au long du séjour et avons bien profité des bains chauds 🙂
Pour un voyage de « repérage », c’est (je croise les doigts pour le passage en revue des photos à la maison) une réussite inespérée, et nous sommes assez satisfait d’avoir effectué par nous-mêmes un séjour qui, en voyage organisé, coûte plus de 6000€ (!).

Prochain séjour au Japon : probablement le sud du Kansai pour hanami 2015, à étudier 🙂

Mais si le voyage en lui-même est maintenant terminé, nous ne savons pas encore que ce n’est pas la fin de l’aventure 🙂