Jour 6 : les vacances au bord de la mer

Départ pour Utoro, petite ville de pêcheurs sur la côte nord de la péninsule de Shiretoko, mot tiré du Aïnou et signifiant « la fin de la terre ».
La route est littorale, seulement séparée de la mer, qui n’est toujours que banquise, par l’unique ligne de chemin de fer (à une seule voie).
Le littoral comprend de nombreux étangs et marécages, mais tout est recouvert de neige.
Dans un champ nous apercevons un renard au loin, trop loin…
Arrivée à Utoro : ça change du tout au tout entre l’été et l’hiver, les eaux du port sont gelées, les bateaux de pêche remisés et remplis de neige.
L’hôtel est à nouveau un ryokan de design contemporain, pas mal du tout.
Nous commençons par une ballade sur le port, où un petit temple en glace et neige a été érigé, et dans la ville, notamment le musée sur la biodiversité de la péninsule de Shiretoko.
Pour un déjeuner tardif, nous nous risquons à tester l’izakaya qui n’affiche à l’extérieur ni menu, ni spécialité : bien nous en prend, c’est super chouette et super bon.
Nous goûtons – enfin – le mouton grillé dit « à la Gengis Khan », tout en regardant le taiga drama (série fleuve : série historique annuelle diffusée par la NHK et s’étirant sur l’année, mettant en scène un personnage ou des faits historiques marquant pour le Japon, et ce depuis 1963)
Le reste de l’après-midi : repos, onsen, dîner, dodo.