Jour 4 : a CEO’s dream

Mardi 5 : excursion à Kamakura (鎌倉市), ancienne préfecture du XIIème siècle et qui aujourd’hui attire nombre de touristes pour ses temples et son grand Bouddha.

La sortie de la gare et la rue principale menant au début de la promenade est marquée par le commerce touristique, mais souvent en proposant de jolis articles à des prix honnêtes.

On commence par un premier temple où des cohortes d’écoliers débarquent en même temps que nous.
Nous voyons aussi des familles qui viennent au temple « présenter » leurs enfants, ce qui est l’occasion pour tout le monde d’enfiler son plus beau kimono.

Second temple : des arbres de 700 ans, une cloche du XIIIème siècle, la tombe d’Ozu… que du beau 🙂

Troisième temple : des araignées monstrueuses, un cimetière à étages à flanc de colline, le tout dans une forêt de cèdres multi-centenaires.

Démarre alors une promenade à travers les arbres en suivant la crête d’une colline fort respectable : c’est là où l’on voit que la forme n’est plus ce qu’elle a été…
Nous arrivons enfin au grand Bouddha : impressionnant, tout en bronze.

Nous continuons la ballade pour franchir les quelques centaines de mètres qui nous séparent de l’océan Pacifique : toujours sympa le coucher de soleil.

Pour info, Kamakura est la ville de résidence de prédilection des PDGs Tokyoïtes.

Retour à la petite gare pour emprunter la ligne locale, qui a la particularité de n’avoir qu’une seule voie, et regagner la gare principale qui nous reconduit chez nous.

Demain mercredi 6 : retour en terrain connu, Nikkō (日光).