Jour 4 : 39

Déjà du retard dans la rédaction des billets et le tri des photos… on passe en mode résumé 🙂
Check out, il est temps de quitter Asahikawa pour emprunter la route 39 quasiment tout du long, et rejoindre la deuxième étape du voyage : le parc naturel Shiretoko, inscrit au patrimoine mondial.

Etape à Sounkyo pour le mont Kurodake, en quelque sorte l’alter ego – un peu moins haut – du mont Asahidake : téléphérique, puis remontée mécanique jusqu’au départ du chemin de trail, dont la pente initiale ne laisse présager que du bon 🙂

Déjeuner à la cantine du téléphérique, tout comme à Asahidake.
Et tout comme à Asahidake, c’est bon et pas cher : le midi, c’est curry.

Grosse pluie au moment de reprendre la voiture et la route, direction le nord est pour un itinéraire «avec détours» : on rejoint Abashiri, ancienne ville-prison sur la mer d’Okohtsk, puis on longe la côte en passant par Shari pour rejoindre Utoro.
Petit arrêt pour la cascade Oshinkoshin, juste avant d’arriver à l’hôtel Iruka (l’hôtel des dauphins : Oum et Flipper, pas les princes héritiers).

L’hôtel est assez pittoresque : de l’extérieur un bâtiment style préfabriqué, couleur crême avec des dauphins peints dessus ; de l’intérieur, les chambres japonaises sont chouettes, avec tout le confort et une connexion internet digne de ce nom.
Comme il est situé à quelques mètres du rivage, la vue est juste magnifique sur la mer, le port, et le départ du cap.

Après le petit lit de la chambre vrp d’Asahikawa, le confort du futon est princier : gros dodo en perspective.

Programme du lendemain : visite guidée des 5 lacs, peut-être la chance d’apercevoir un ours, puis un passage à l’est pour la côte côté Pacifique.