Jour 24 : et pour quelques marches de plus

Bitchu Takahashi est une petite ville dans la campagne, à 30 minutes de train de notre camp de base Kurashiki.
Néanmoins, c’est une ville assez chargée d’histoire, avec une ancienne fabrique de sauce soja, une pelletée de temples, ainsi qu’un quartier historique dont subsiste une maison de samouraï et une maison de commerçant.

Le temps est au beau fixe, on commence par ces visites intra muros, avant d’entamer – après un pique-nique improvisé – l’ascension vers le château Matsuyama : environ 5km de promenade pour atteindre 430m de haut, d’abord par une route en lacet serpentant parmi les rizières particulières, puis à travers une forêt, enfin par un chemin forestier en pente très raide et dont le sol sablonneux ne favorisait pas franchement la montée de la poussette.
Faut dire aussi qu’il faisait beau et chaud : je compatis définitivement avec les coureurs dans les étapes de montagne 🙂

Nous finissons par arriver au château, honnêtement complètement rincés, mais il y a des distributeurs de boissons partout dans ce pays et l’eau énergisante fait un bien fou.

Le château en lui-même n’est pas très grand, ses murailles sont même plus hautes que son petit donjon de 2 étages, mais il est très représentatif d’une époque (fin du XIIIème siècle) où le château est avant tout une forteresse censée être secrète, ou en tous cas quasi inaccessible, ce qui est franchement le cas : il est impossible – à supposer qu’on arrive à les monter – d’installer des machines de sièges en haut, et n’importe quelle armée arriverait devant la première porte déjà bien émoussée.

La descente se révèle assez sportive également, et d’autant plus in fine que l’on choisit le chemin le plus court, en distance, pour éviter la route, mais qui se révèle très accidenté 🙂

Retour vers Kurashiki, après une dernière marche à travers la ville pour rejoindre la gare.

Pour diner, nous avons bien mérité du poisson cru et allons nous régaler, merci le syndicat d’initiative, dans un excellent sushi bar.

Programme du lendemain : Onomichi.