Jour 23 : le repos du guerrier

Journée de beau temps, mais journée de repos : un peu de shopping au depâto (department store) de la gare, où nous trouvons des chaussures pour le Babichou.
Que ce soit la matière, la couleur, ou la forme, il s’agit d’une copie faite par Asics de ses chaussures « sur mesure » actuelles et à un prix abordable selon les standards locaux (40€).
Je suis tout de même étonné de voir mon bricolage copié et distribué aussi rapidement 🙂

Nous avons passé un petit moment au rayon jouets enfants, où le Babichou a découvert et apprécié les Duplo, puis Ruddy le ballon sauteur cheval, dans un espace molletonné pour les enfants.

Passage par la case convini (convenient store : supérettes équivalent à nos tousprix et ouverts 24×7) pour y prendre de quoi déjeuner et nous grimpons dans la parc vers le sanctuaire du coin, en passant par le quartier historique : l’ascension est costaud, nous nous arrêtons en route dans une aire de jeux pour enfants, où nous mangeons tranquillement pendant que le Babichou découvre le toboggan.
Enfin… tranquillement modulo la nuée de moustiques qui vient nous attaquer sournoisement, sans bruit ni moucheducochisme : en rase-mottes, pour s’attaquer au bas des mollets, où le pantalon se fait lâche… Nous nous apercevrons le lendemain que nous sommes criblés de piqûres à cet endroit-là et que ça gratte 🙂

Le sanctuaire est très sympa, avec une jolie vue sur la ville et une scène de théâtre No : c’est un sanctuaire qui semble bien vivant, il y a d’ailleurs quelques personnes qui viennent prier pendant notre visite.

Retour à l’hôtel pour la sieste du Babichou et nous reposer aussi un peu, avant de ressortir pour une promenade dans le quartier historique.

Demain : le château le plus haut du Japon, Matsuyama-jo, dans la petite ville de Bitchu Takahashi.