Jour 22 : le pouvoir du naan ancestral

Comme convenu, petit trajet rapide en train local pour rejoindre Okayama et visiter château et jardin, ce dernier faisant partie des trois plus beaux jardins du Japon.

Le beau temps est de la partie : toute cette lumière nous aveugle, pourtant on ne peut pas dire qu’il fasse grand soleil 🙂

Petit détour par le quartier historique de Kurashiki avant d’aller prendre le train : une sorte de repérage, je pense qu’on le fera en entier le dernier jour, et c’est effectivement à faire, ce petit quartier ayant gardé tout le charme de l’époque où la ville était florissante pour son commerce.

Okayama est un peu comme Himeji : on y arrive en train, on va tout droit jusqu’à la zone chateau-parc via une longue et large avenue décorée de sculptures, et puis on reprend le même chemin pour repartir.

Cependant le jardin, comme le château, sont vraiment différents.
J’étais un peu déçu par le jardin : je m’attendais à quelque chose comme le Kenroku-en de Kanazawa, tout en relief et arboré, alors qu’en fait il est dans le dégagement avec de vastes étendues d’herbe rase qui dégage vraiment la pièce d’eau.
Cela dit, c’est un très beau jardin.
Le château est intéressant également, il manque un peu d’anglais pour les explications, mais il contient quelques belles pièces.

Retour à Kurashiki pour un dîner dans un restau indien dégotté la veille par Laurent : ici on ne se moque pas du naan au fromage !
C’est vraiment très bon, copieux, et pas cher.

Une marche digestive s’impose… on passe par le quartier historique, tout aussi intéressant de nuit, car éclairé subtilement.

Programme de demain : Onomichi ou Tomo no ura ?